zeichnung

      flag germany     flag france




Chers hôtes

D’après les recherches de l’Office du Patrimoine Historique du canton du Jura nous ne pouvons pas vous donner l’âge exact du moulin, mais il a été certainement construit avant 1700.

La partie est de la maison (bureau) a été construite plus tard que le reste de la maison. Les différentes positions des poutres et les murs de moellons le prouvent.

Jusqu’en 1931, le moulin possédait une roue d’environ 5 m de diamètre, principalement en fer. Elle a été remplacée
(dans le cadre d’une reconstruction et complètementRäderwerk rénovée) par une turbine plus performante qui existe encore aujourd’hui (rendement de 6 à 7 CV).

En 1937 ou 1938, la Gabiare détruisait tous les barrages à l’entrée du canal. En été 1938 on a reconstruit le barrage que l’on peut voir actuellement avec la date gravée dans le mur. « L’été était très chaud » a dit un homme ayant participé à la reconstruction.

En juillet 1947, on a installé le téléphone dans la maison. Pendant longtemps, le seul téléphone d’Envelier.

Jusqu’en 1970, le moulin marchait encore pour des clients. En 1971 le moulin était annulé dans le registre de l’Administration Fédérale des Blés. Un dessin en perspective dans la maison montre l’état d’antan. On peut voir qu’il y avait alors 3 jeux de meules. Deux autres pierres de meules d’Envelier sont exposés au moulin industriel Brand & Cie à Tavannes. On peut les voir depuis la route.

En 1971, Arnold Schaller, le dernier meunier vendait le moulin à Willy Gubler de Lostorf. Enfin, le 30 octobre 1980, Willy Gubler me (Alexander) le vendait.

Arnold Schaller décéda en janvier 1973 à l’âge de 62 ans. Sa veuve et un de ses deux fils habitent encore en face du moulin, de l’autre coté de la route.

La rénovation du moulin s’est déroulée de l’été 1981 à l’été 1982. A ce moment-là, il fallait avoir beaucoup d’imagination pour se représenter la maison terminée. Si le moulin est devenu si beau, c’est grâce à tous ceux qui ont contribué à cette rénovation avec joie et engagement personnel.

Nous espérons que cette harmonie restera dans le moulin et charmera ses habitants.

Anna et Alexander Mauthner
Janvier 2006